Quels sont les différents types de prêts immobiliers ?

Vous avez un projet immobilier pour lequel il vous faut de l’aide financière ? S’agit-il d’un projet d’investissement locatif ? Ou de votre future résidence principale ou secondaire ? Que ce soit pour financer des travaux de rénovation, ou pour construire un bâtiment neuf, vous pouvez avoir besoin de demander un prêt/emprunt à la banque. Ne savez-vous pas comment ça fonctionne ? Voici toute la lumière sur les différents types de prêts immobiliers.

Souscrire à un crédit à en choisir un dépend surtout de plusieurs critères assez déterminants, à savoir le type de projet en vue, le profil du contractant, surtout son profil financier ou professionnel. Toutefois, on peut regrouper les prêts immobiliers existants en trois grandes catégories.

Le prêt amortissable

Ceci est le plus courant et le plus prisé par les emprunteurs, car il représente un bon nombre d’avantages :

  • Se constitue d’un remboursement par mensualité des intérêts et du capital. Quelques fois, vous pouvez demander un remboursement trimestriel ou annuel.
  • Vous pouvez choisir un remboursement à taux fixe, qui durera tout le long du contrat
  • Ou un taux variable, c’est dire que celui-ci variera en fonction de l’évolution des marchés financiers.
  • Ou enfin, un taux capé : ceci se traduit par une proposition de limite maximum ou minimum, de la part de la banque.

Le prêt In fine

Parmi les différents types de prêts immobiliers, le prêt in fine se caractérise par le remboursement du capital seulement à la fin du contrat. Les remboursements mensuels se constituent uniquement de celui des intérêts. À cause de cette condition, le prêt in fine est en principe lié à un contrat d’assurance-vie. Celle-ci constitue une garantie pour votre établissement prêteur. D’autres garanties peuvent être demandées, comme vos anciens contrats d’assurance-vie, une hypothèque ou un autre crédit logement.

Le prêt à paliers

Le premier palier de remboursement sera consacré au remboursement de seulement une partie du capital et des intérêts. Le second palier se constituera du remboursement du capital. L’avantage c’est une baisse considérable au niveau du fisc. Le premier palier offre également au loin deux années supplémentaires par rapport aux années de location pour mettre en vente votre bien.

Enfin, un petit mot sur les assurances. Il est conseillé et quelques fois exigé par l’établissement prêteur de souscrire à une assurance. Et ce, pour tous ces différents types de prêts immobiliers. Cependant, l’emprunteur reste le seul décideur quant au type d’assurance qu’il veut prendre. En principe, elle doit comporter le même niveau de garantie que celui offert par l’établissement prêteur. Un contrat d’assurance a pour rôle de couvrir les risques de décès, de maladie, de perte de ressources financières, et d’invalidité.

Quelles conditions réunir pour un prêt immobilier ?
Quels types de crédit à la consommation peuvent vous être proposés ?