Quel type d’épargnant êtes-vous face au risque ?

Publié le : 12 août 20204 mins de lecture

Pour déterminer quel profil d’épargnant vous êtes, il est nécessaire de connaître votre goût du risque. Car c’est en fonction de celle-ci que va se porter votre choix de placement. De plus, investir son argent, c’est faire des choix. Donc, il faut bien connaître votre niveau de goût au risque avant de s’investir.

Qu’est ce qu’on entend par risque ?

En investissement, le risque est considéré comme une probabilité qui est liée à l’incertain ou a une probabilité qu’un évènement se réalise. On entend le plus souvent par risque une probabilité d’engendrer une perte. Il est aussi considéré comme probabilité liée à une perte ou un gain. Il peut donc être interprété de différente manière possible comme une possibilité de danger, mais aussi une probabilité qu’un danger puisse surgir. On employé le mot risque lorsque l’action qu’on a entreprend peut amener une perte. Cependant, lorsqu’on fait un investissement. C’est en fonction du risque qu’on prend la décision de s’investir ou pas. L’épargnant va fixer son choix en fonction de son attitude face au risque. C’est aussi selon le risque que va se dresser le profil d’épargnant. Quels sont donc les différents profils d’épargnant ?

Quels types d’épargnants êtes-vous ?

Le profil d’épargne résulte de plusieurs facteurs qui sont liés à la situation de l’épargnant, de sa préférence, de son âge et de ses objectifs. C’est en fonction de ces facteurs qu’on peut déterminer le type de profil de l’épargnant. Il existe cependant trois types de profils d’épargnant : le profit prudent, il s’agit d’un agent qui place son argent de côté pour assurer les imprévus et son avenir. Il est le genre d’épargnant qui n’est pas prêt à prendre des risques. Il aime surtout la sécurité et la tranquillité. C’est pourquoi il limite au maximum le degré de risque de son investissement. Le deuxième profil, c’est le profil équilibre, il fait un juste équilibre entre ces avantages et les risques. Il convoite d’avoir un profit sur son placement probablement le plus rentable en prenant un risque mesuré. Le troisième profil quant à lui recherche un rendement élevé contre une prise de risque élevée, c’est le profil dynamique. Il est prêt à prendre des risques importants contre un important profit.

Quelles sont les attitudes d’un épargnant face aux risques ?

L’épargnant adopte différentes attitudes face aux risques et selon leur façon d’appréhender l’avenir. Il prend des décisions qui sont le mieux pour lui. C’est une question de rationalité. Il choisit le mieux pour son intérêt. L’aversion au risque une attitude qui fuit toute insécurité, c’est-à-dire qui n’est pas prête à prendre des risques pour quelque chose d’incertain. Il se penche surtout dans des investissements à faible rendement, car le risque de perte est faible. Certains agents prennent des précautions face à des avenirs incertains, il est donc averse au risque. Certaines personnes préfèrent la certitude face au risque, car il interprète le risque comme perte. Pour les personnes qui ont le goût du risque, plus le risque est élevé plus il investisse. C’est donc selon le profil d’épargnant que va se définir son attitude face au risque.

Que se passe-t-il à la fin du contrat d’assurance vie ?
Que faut-il savoir si vous avez conclu un contrat d’assurance vie ?

Plan du site